Douleurs

Pendant de nombreuses années, la SEP a été considérée comme une maladie non douloureuse. On sait à présent que cela n’est pas le cas pour toutes les personnes. Des douleurs peuvent survenir, comme conséquence directe de l’activité de la SEP dans le cerveau ou à cause d’un autre symptôme de la SEP. Les douleurs peuvent traverser tous les degrés, de faibles à fortes. Des contractures musculaires et une mauvaise posture peuvent également provoquer des douleurs. Outre les douleurs des muscles, articulations, ligaments et tendons, on connaît aussi l’existence de sensations anormales prononcées (p. ex. de brûlures) ou de douleurs sporadiques à type de coups d’aiguille. La SEP peut également provoquer une névralgie du trijumeau (douleur du visage). Des crampes dans les bras et les jambes peuvent également être douloureuses, notamment après une immobilité prolongée.

Toute nouvelle douleur survenant lors d’une SEP impose un bilan médical. Il peut s’agir d’une douleur liée à la SEP, mais elle peut tout aussi bien avoir une autre origine.