Le bien-être au quotidien

Le stress est omniprésent, rares sont ceux et celles qui peuvent s'y soustraire. Il arrive fréquemment que les pauses absolument indispensables à la qualité de vie se voient réduites à la portion congrue, dans la frénésie du quotidien. Mais elles sont la clé d'une meilleure qualité de vie et de meilleures performances; reposés, nous avons plus de patience, sommes plus attentifs et efficaces. Lisez ces suggestions, apprenez à combattre le stress et à acquérir plus de bien-être.

Savoir aborder le stress

Les périodes de stress sont inévitables et font partie intégrante de la vie. Des problèmes affectifs prolongés, par contre, peuvent entraîner un stress chronique et une limitation de la qualité de vie d'une personne. Ce surmenage influence négativement la santé, et peut même aggraver l'évolution d'une maladie: un stress continu peut influencer défavorablement le processus de développement d'une SEP et affaiblir les réactions et les fonctions immunitaires. Réfléchissez à votre style de vie; le stress vous accompagne- t-il toute la journée, en souffrez-vous? Il ne faut pas rester exposé au stress - organisez-vous de manière optimale, apprenez quelles sont vos propres capacités, posez-vous des limites et tentez de les respecter. Ainsi, vous pouvez éviter ou empêcher tout stress potentiel en l'abordant consciemment.

Un management du temps optimal: intercaler des pauses

L'accélération est synonyme de gestion plus efficace. Malheureusement, on confond souvent frénésie et efficacité. Prenez chaque jour volontairement une période de repos hors de votre vie professionnelle et privée. Afin de rester reposé et capable d'attention, il est nécessaire de s'accorder des pauses de repos. Ceci est particulièrement valable pour les personnes atteintes de SEP, qui souffrent souvent d'épuisement et de manque d'énergie (fatigue). Après chaque travail, elles devraient faire une brève interruption et s'accorder un moment de repos et de détente. Si vous exercez une activité qui vous oblige à rester longtemps assis, ayez suffisamment d'activité physique: étirez-vous, secouez les mains, fermez les yeux et concentrez-vous un instant sur votre respiration.

Dialoguer avec ses semblables

Le temps passe parfois à une vitesse effrénée et l'on est obligé de le suivre; soyez toutefois attentif, malgré la pression du temps, à la présence de vos semblables. Les rares minutes où vous vous consacrez à un dialogue ne vont sûrement pas vous retarder dans votre activité. Au contraire, quelques mots amicaux font surgir une satisfaction de part et d'autre, de sorte que les tâches quotidiennes se déroulent plus vite.

La détente physique et psychique

Dans nos pays industrialisés, nous vivons avant tout selon une culture de productivité constante. Et, pour cette raison justement, nous devrions prendre du temps pour nous détendre. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Comment se reposer consciemment? Disonsle d'emblée: se détendre, cela s'apprend. Informez-vous sur les différentes techniques de relaxation, évaluez-les, essayez-les et sélectionnez celle qui vous semble appropriée. Une détente régulière entraîne non seulement une relaxation intérieure et musculaire, il a été démontré qu'elle renforce le système immunitaire et entraîne, suite à la libération accrue d'endorphines, une baisse des douleurs - ce qui, pour les patients atteints de SEP, peut revêtir une grande importance. Vous êtes libre de choisir la méthode de relaxation qui vous convient. Mais veillez à recevoir un enseignement professionnel. Faites-vous instruire par une personne compétente; au début, entraînez-vous intensivement chez vous. L'objectif est de pouvoir appliquer ces exercices, plus tard, sans aide spécialisée. La relaxation musculaire (PMR), le training autogène et les exercices de respiration sont faciles à exécuter partout sans déranger quiconque, et vous offrent relaxation où et quand vous le désirez.

Sélection de techniques de relaxation

Relaxation musculaire selon Jakobson

(relaxation musculaire progressive ou RMP):
Elle se base sur la perception des contrastes entre groupes de muscles individuels contractés et relaxés en toute conscience. Elle s'appuie sur les réflexes naturels des muscles.

Training autogène:

Il fait appel à des images intérieures (autosuggestion) - lors des exercices de base, on se concentre intensément sur les perceptions de l'organisme à l'état détendu.

Yoga:

Il se base sur des exercices corporels actifs, notamment debout, mais aussi assis, couché et selon certaines positions (p. ex. posture épaules au sol), mais aussi sur des exercices spirituels. Cela fortifie la santé physique et psychique.

Qi Gong et Tai Chi (boxe dans le vide):

Il s'agit de mouvements étudiés exécutés de manière enchaînée et très lente.

Massage reiki:

Reiki signifie: énergie vitale universelle, ou force d'énergie de guérison. C'est une forme de thérapie douce pouvant entraîner relaxation et activation des forces naturelles de guérison. Le reiki ne remplace pas un traitement prescrit par le médecin.

Relaxation par la musique

La musique influence le corps et l'esprit - c'est une méthode datant de plusieurs millénaires. Il existe des morceaux de musique destinés spécifiquement à la relaxation, dans lesquels la fréquence cadencée (env. 60 battements par minute) se trouve un peu au-dessous de la fréquence des battements du coeur humain et qui se transmet à celui-ci. La mélodie adéquate peut cependant varier selon chacun. Certaines personnes se relaxent mieux et faire le plein sur un air classique, d'autres sur du rock ou des ballades pop, et d'autres encore sur de la musique de variétés.

Un pilier vital, le sommeil

Chacun d'entre nous dispose de propriétés anatomiques et biochimiques spécifiques et donc, de besoins en sommeil individuels - les uns ont besoin de huit heures et les autres de six heures de sommeil par nuit seulement pour être reposés. Si ce pilier de la santé qu'est le sommeil n'est pas garanti, il peut facilement entraîner une réaction en chaîne de facteurs négatifs. Fatigue et épuisement réduisent la capacité de concentration, entraînent une baisse des performances, suscitent une sensation de malaise et de manque d'énergie, etc. Lors du sommeil, le cerveau élabore les événements et informations des jours passés. Les soucis mais aussi de grandes quantités d'alcool peuvent gêner le cerveau durant cette activité. Le matin suivant, on se sent fatigué, même si l'on a suffisamment dormi. Les résultats des recherches les plus récentes ont démontré qu'un trouble du sommeil peut influencer le système immunitaire et amoindrir ses fonctions. Prenez au sérieux tout trouble du sommeil, en cas d'insomnie chronique, consultez un médecin qui pourra vous conseiller et, le cas échéant, vous remettre des médicaments bien tolérés. Pour un sommeil réparateur, toutefois, vous devez entreprendre vous-même certaines mesures. Vérifiez les facteurs suivants pour une bonne hygiène du sommeil:

Repos et sécurité:

Faites de votre chambre à coucher une oasis de repos. Décorez votre chambre à coucher de tableaux et d'objets qui symbolisent pour vous force et sécurité.

Température, lumière et literie:

Aérez votre chambre à coucher avant d'aller au lit: la température devrait être d'env. 16° Celsius et jouir d'une obscurité suffisante.

Un lit confortable:

Achetez un lit qui s'adapte à la position couchée de votre organisme. Lit et couverture doivent être suffisamment longs et le coussin pas trop épais. (Le cas échéant, faites-vous conseiller dans le commerce spécialisé ou par un physiothérapeute.)

Rituels au coucher:

Effectuez des rituels reposants avant le coucher. Par exemple, un bain tiède, un repas du soir léger ou une lecture de 10 minutes.

Tranquillité:

Evitez les énervements et la tension nerveuse juste avant le coucher. Les films/romans policiers à suspense ou bouleversants peuvent troubler tout autant le sommeil que les disputes et les problèmes surgissant avant le coucher. Inscrivez vos soucis sous forme de mots-clés, puis jetez ce morceau de papier; vous vous en occuperez le jour suivant, et c'est suffisant.

L'art de la jouissance

La jouissance est une approche individuelle qui n'est soumise à aucune norme ni aucun standard. Dans la vie quotidienne, les petits plaisirs et joies ne sont souvent plus visibles, considérés comme allant de soi. Entraînez vos yeux, afin de percevoir les petites choses de la vie, et aiguisez votre perception envers les sensations positives. Il y a tant de belles choses: l'eau chaude de la douche qui coule sur la peau, le bon café du matin, un petit dialogue avec son voisin, faire un gâteau, etc. Chacun a ses propres plaisirs, inscrivez quelques-uns de vos facteurs de bien-être.

Rendez-vous avec le plaisir

Chaque jour, choyez-vous par un petit plaisir. Par exemple, après votre travail, savourez une tasse de thé en toute tranquillité, prenez un bain, appelez un/e ami/e. Si rien ne vous vient à l'esprit, consultez votre liste de plaisirs personnels. Votre agenda devrait inclure au moins chaque semaine un «moment de plaisir»: un souper avec des amis, une visite au cinéma ou au théâtre, une excursion près de chez vous ou un petit voyage dans une belle ville.

Soignez vos amitiés

Les amis sont une orientation dans la vie. Ils peuvent, lors de périodes difficiles notamment, influencer de manière importante votre humeur, votre estime de vous-même et vos stratégies de guérison. Soignez vos contacts; vous rappelez-vous quelqu'un que vous n'avez plus vu depuis longtemps? Appelez cette personne aujourd'hui encore, ne remettez pas à demain. Peut-être n'avez-vous pas envie de parler de votre maladie à toutes vos connaissances. Mais n'en faites pas un tabou, changez-vous les idées avec d'autres personnes. De même, les groupes d'entraide peuvent représenter une aide précieuse.