Sclérose en plaques et sport - est-ce compatible?

Un sommeil réparateur, savoir se détendre, voilà qui nous permet de nous relaxer de manière adéquate dans notre vie quotidienne. Cependant, pour notre santé et notre bien-être, sommeil et détente ne suffisent pas: nous avons aussi besoin d'une activité physique adéquate. Le quotidien offre de nombreuses possibilités pour cela: selon vos possibilités, vous pouvez faire un petit trajet à pied ou à vélo, prendre les escaliers pour monter un ou deux étages, descendre du bus une station avant, et faire le reste à pied ou parquer sa voiture en un lieu éloigné de votre lieu de destination. Vous trouverez sans aucun doute de nombreuses autres possibilités satisfaisant votre besoin de bouger.

Il y a quelques années encore, même les médecins étaient d'avis que les personnes souffrant de SEP avaient besoin de toutes leurs forces pour maîtriser les tâches quotidiennes. Sport et activité physique étaient considérés comme un surmenage et devaient être évités dans la mesure du possible. Aujourd'hui, les opinions divergent: il est juste de supposer que le surmenage par l'activité physique accélère le cours de la maladie, et peut influencer de manière négative la santé et le bien-être. En ce qui concerne l'éducation physique, il convient de respecter une certaine mesure et même de bannir tout sport de compétition. Mais il en va autrement en cas d'activité sportive modérée et adaptée aux performances physiques individuelles. Celle-ci est vivement recommandée; à part son effet positif sur le bien-être corporel, elle fait aussi du bien à l'âme.

Si le sport ne peut pas freiner la progression de la SEP, de vastes études cliniques ont toutefois montré que le sport et la gymnastique pratiqués régulièrement exercent une influence positive sur les limites physiques dues à la SEP.

Chez la majorité des patients qui s'entraînent pendant des semaines ou des mois sous une surveillance spécialisée, on a constaté une nette amélioration de la mobilité, de la souplesse physique, de l'endurance et de la coordination. On a même pu démontrer un effet sur la dépression et la fatigue. Par ailleurs, les sports effectués en groupe favorisent la composante favorable du contact social - un autre facteur qui améliore l'humeur.

Sport: connaître ses propres limites

Sur le plan individuel, le sport augmente les capacités personnelles, la santé et la conscience de soi. Mais les patients atteints de SEP ne peuvent obtenir d'effet positif que s'ils tiennent compte de leurs limites physiques individuelles. Cette limite n'est pas statique; elle s'élève en cas d'entraînement régulier. Le sport améliore la forme physique chez les personnes saines comme chez les personnes atteintes de SEP, et donc leurs performances.

Les personnes atteintes de SEP doivent observer certaines règles préventives afin d'éviter toute conséquence négative provenant du sport pratiqué. Un facteur particulièrement important est l'élévation de la température corporelle lors d'activité physique. La symptomatologie de la SEP peut s'aggraver, notamment la spasticité. Lors de sport, éviter toute accumulation de chaleur; les vêtements laissant passer la chaleur peuvent s'avérer utiles; une autre mesure consiste à adapter l'intensité de son entraînement. Lors de fatigue ou d'épuisement musculaire, il ne faut en aucun cas se surmener pendant le sport; écoutez votre corps et respectez-le - le sport restera alors un plaisir sain.

Sport: 10 règles à suivre pour les personnes atteintes de SEP

1. Donnez la préférence aux sports d'endurance comme le vélo, le walking, la natation, le ski de fond.
2. Si, lorsqu'on pose chez vous le diagnostic de SEP, vous pratiquez déjà un sport, poursuivez-le.
3. Tenez compte de votre limite individuelle d'activité physique.
4. Votre limite individuelle d'activité physique peut être progressivement élevée par un entraînement régulier.
5. Joignez-vous à un groupe d'entraînement spécial si vous commencez un sport ou si vous souffrez de limitations physiques.
6. Evitez les longues phases d'inactivité, pour éviter toute baisse de vos capacités physiques.
7. Si une poussée aiguë se déclare, consultez d'abord votre médecin traitant avant de continuer à vous entraîner.
8. Evitez toute accumulation de chaleur en vous habillant en conséquence et en adaptant l'intensité de votre entraînement.
9. Effectuez régulièrement des exercices d'étirement et de musculation.
10. Buvez suffisamment (si possible des boissons aux électrolytes), afin de compenser les pertes en liquides.

Le sport, un plaisir de la vie

Le sport augmente la capacité à ressentir du plaisir et accroît l'estime de soi. Avez-vous également fait cette expérience vous-même? Si vous avez toujours fait partie des personnes qui aiment l'activité physique, vous savez déjà apprécier les effets agréables du sport sur le bien-être. Une personne n'ayant jamais pratiqué de sport auparavant peut commencer à tout moment - il n'est jamais trop tard. Les types de sport décrits au prochain chapitre vous inciteront peut-être à vouloir améliorer votre vitalité.

Plaidoyer pour le sport

Le sport et l'éducation physique sont des instruments excellents, très efficaces et ils permettent de favoriser la santé. Quel que soit l'âge, l'activité physique maintient la souplesse et la forme. C'est aussi le cas pour les personnes atteintes de SEP. De nombreux sports sont adaptés aux différents symptômes de SEP. Les personnes qui n'ont jamais pratiqué de sport se demandent: comment choisir le sport qui me convient, lequel est le mieux adapté à mes symptômes individuels? De nombreuses personnes souffrant de SEP trouvent un type de sport qui leur convient. Non seulement les symptômes mais surtout le plaisir que l'on en retire sont essentiels pour choisir un sport adéquat. Choisissez un type de sport que vous pratiquerez régulièrement et volontiers.

Avant tout, c'est le plaisir de pratiquer ce sport qui importe. Rejoignez un groupe. En outre, c'est motivant: on reste actif et l'on soigne de précieux contacts sociaux. Une activité physique régulière peut être complétée par des exercices simples mais efficaces. Ce genre d'exercices peut être pratiqué sans auxiliaire ou avec des appareils simples. Votre physiothérapeute peut vous indiquer une sélection d'exercices de ce type. Il/elle pourra aussi vous conseiller en ce qui concerne les auxiliaires qui peuvent vous aider à pratiquer cette activité sportive ou favorisant celle-ci (orthèses, attelles, auxiliaires à la marche, etc.).

Symptômes de SEP: Quel est le type de sport qui convient?

Spasticité et faiblesse musculaire:

Natation, gymnastique, jeux de ballon léger, équitation

Troubles de la motricité fine:

Natation, gymnastique dans l'eau, équitation

Troubles de l'équilibre et de la coordination:

Bicyclette sur terrain plat ou sur home-trainer, gymnastique rythmique, exercices avec appareils spéciaux, équitation

Troubles de la sensibilité:

Jeux sur sol «mou» (matelas, tapis, sable, herbe), jeux de ballon avec balles structurées (p. ex. laine rugueuse)

Troubles visuel:

Home-trainer, tapis roulant, gymnastique

Hypersensibilité à la chaleur:

Natation et gymnastique dans l'eau (température inférieure à 26°C)

Choisir un type de sport

Vous avez pris la décision de pratiquer un sport. Mais comment faire pour prendre du plaisir à pratiquer une activité physique? Le facteur plaisir joue un rôle décisif. Au cours d'une «phase-test», vous pouvez changer de sport afin de trouver quelle activité physique vous donne le plus de plaisir.

Découvrir la nature à vélo

Découvrir la nature de près, grâce à sa propre force musculaire mais sans effort excessif - c'est possible grâce au vélo. A part l'activité physique, jouir de l'air frais et des splendeurs de la nature en vélo peut aussi être vécu en famille ou avec un groupe, tout en améliorant sa mobilité, son endurance et sa coordination. Découvrir le monde à vélo convient à de nombreuses personnes avec SEP car elles peuvent sans problème adapter leur pratique du vélo à leur niveau de performances individuel. En planifiant votre trajet, choisissez déjà un terrain (plat ou en collines) et une distance à votre portée. Si vous vous déplacez avec des amis, vous devriez leur expliquer assez tôt votre maladie et les limitations de mobilité qu'elle entraîne. Si ces conditions sont remplies, alors: en selle! Et laissez vos soucis derrière vous.

Le vélo idéal pour les personnes atteintes de SEP:

- Utilisez un vélo avec suffisamment de vitesses et un accès extra bas (easy boarding bike), afin qu'il vous soit plus facile de descendre de vélo.
- Les personnes ayant des problèmes d'équilibre et de force choisiront plutôt un vélo à trois roues ou à moteur auxiliaire.
- Pour faire du vélo, portez des chaussures solides afin d'avoir suffisamment de prise.
- Si vous vous sentez trop incertain à vélo, vous pouvez vous entraîner sur un home-trainer.

La natation - plonger loin du quotidien

L'apesanteur dans l'eau est un plaisir sensuel que l'on devrait s'offrir le plus souvent possible. La natation est un sport idéal pour rester en bonne santé; le coer et la circulation sont entraînés de manière optimale et les mouvements dans l'eau ménagent les articulations. En outre, la température de l'eau assure un rafraîchissement constant, empêchant une accumulation de chaleur. Les personnes souffrant de SEP qui ne craignent pas l'eau devraient souvent savourer les plaisirs aquatiques. La natation convient parfaitement, en tant que sport initial, aux personnes qui sont restées inactives sur le plan physique. Dans un bassin (plus sûr que les eaux libres), avec une température de l'eau adéquate (moins de 26 °C), les conditions sont optimales. Votre équipement se limite à un costume de bain et, si nécessaire, des lunettes pour la baignade.

Mesures de sécurité pour nageurs souffrant de SEP:

- Commencez votre entraînement dans des eaux sûres (mieux vaut une piscine que la mer, et des eaux calmes).
- Dans les eaux libres, ne nagez jamais trop loin du bord car la spasticité et la fatigue musculaire pourraient survenir brusquement.

(Nordic)Walking - le pratiquer en groupe est optimal

Le walking consiste à marcher rapidement et de manière sportive. Il s'agit d'une technique spécifique: genoux légèrement fléchis, pieds déroulés sur toute la semelle, les bras se balancent en équilibre pendant que l'on inspire et expire consciemment. On peut pratiquer le walking pratiquement partout. Pas besoin d'équipement sportif onéreux ou spécial. Le mieux est de le pratiquer en groupe. Rejoignez un groupe de walking proche de votre domicile ou fondez- en un vous-même.

Le Nordic walking, une forme particulière de walking, convient particulièrement aux patients souffrant de SEP. Le Nordic walking est une marche active avec des bâtons spéciaux, qui fait participer au mouvement tout le haut du corps. Ainsi, vous disposez d'un programme pour le corps entier en douceur mais efficace. Avec le Nordic walking, vous avez en main non seulement des bâtons mais aussi de bons arguments pour votre santé: l'usage de bâtons stabilise l'équilibre, ménage les articulations et favorise la coordination. Le Nordic walking n'est efficace qu'à condition de connaître le déroulement adéquat des mouvements. Recherchez des cours dans un studio de fitness ou de physiothérapie proche de chez vous. Vous y apprendrez une technique de coordination correcte.

Comment retirer le plus de plaisir du walking:

- Utilisez des chaussures confortables, solides et respiroactives.
- Portez des chaussettes de sport et des sous-vêtements qui absorbent la sueur.
- Préférez les vêtements amples et extensibles.
- Veillez à porter des vêtements laissant passer la chaleur, respiro-actifs afin d'éviter toute accumulation de chaleur.
- En cas de soleil, portez un chapeau / une casquette avec visière.

L'hippothérapie

La thérapie par l'équitation (hippos = cheval) permet d'améliorer considérablement, chez les personnes atteintes de SEP, la spasticité, la baisse de force et les troubles de la coordination. Elle fortifie le sens de l'équilibre tout en combattant la rigidité musculaire par le déroulement des mouvements. En outre, le contact avec le cheval et d'autres personnes faisant de l'équitation combat l'isolement social. Pour les personnes aimant les animaux, l'hippothérapie est donc le complément idéal du traitement médical de la SEP.

Si, avant le début de la maladie, vous avez déjà pratiqué l'équitation ou si vous avez un cheval, vous bénéficiez des meilleures conditions pour pratiquer l'hippothérapie, non seulement vous poursuivez votre hobby mais vous prenez des mesures favorisant le traitement. Les patients atteints de SEP n'ayant encore aucune expérience en matière d'équitation peuvent prendre un cours d'équitation normale. Ils seront bientôt capables d'effectuer eux-mêmes les exercices appris. Mais seul un médecin est en mesure d'évaluer si la condition clinique du patient permet de pratiquer l'équitation.

Qi Gong - un bienfait pour le corps et l'esprit

L’activité physique n’est pas forcément associée à un effort physique, elle peut aussi fournir repos et détente. Les techniques méditatives d’Extrême-Orient comme le Qi Gong, le Tai Chi ou le Yoga sont idéaux pour les patients atteints de SEP. Le Qi Gong est un entraînement à la relaxation qui fait du bien au corps et à l’âme – vous pouvez le pratiquer sans auxiliaire et partout. Différents mouvements activent le flux d’énergie («Qi») dans l’organisme. Comme c’est le cas de toutes les techniques d’Extrême-Orient, la respiration joue un rôle central. L’efficacité médicale du Qi Gong sur la SEP n’a guère été étudiée jusqu’ici. Mais il est certain que cette technique déploie un effet positif global sur le corps et l’esprit. Sur la base des expériences à ce jour, on pense que la durée des poussées est raccourcie et que le pronostic à long terme de la SEP peut s’améliorer. Pour cette raison, le Qi Gong est recommandé sans réserve.

Effets du Qi Gong sur le corps et l’esprit:

- accroît l’attention sur le corps physique.
- fournit une détente mentale sans somnolence.
- entraîne une plus grande clarté.
- détend et abaisse la sensibilité au stress.